Entretien de son ascenseur : pourquoi et comment

Finies les confusions entre contrat d’entretien, contrôle technique et autres termes peu engageants. WeMaintain vous explique tout et vous simplifie la vie.

Entretenir son ascenseur, une obligation à la charge du propriétaire :

Vous le savez peut-être, l’ascenseur est le moyen de transport le plus utilisé au monde devant la voiture. C’est un formidable outil qui permet d’étendre la construction des villes vers le haut et répondre au défi de l’accessibilité des lieux de vie et de travail. Qu’on soit en poussette, en train de porter ses courses ou pour aller au 42è étage de la tour dans laquelle on a son bureau, l’ascenseur est incontournable !

Quand l’ascenseur est en panne et qu’on revient avec les courses.

Mais comme dans les voitures, les composants s’usent et se dérèglent et il faut parfois réparer ou changer des pièces, pour le bon fonctionnement de l’ascenseur et la sécurité de tous.

La loi impose aux propriétaires des ascenseurs l’obligation d’en assurer l’entretien. Cet entretien peut évidemment être confié à un prestataire extérieur mais pas dans n’importe quelles conditions, un contrat écrit avec un contenu minimal devant être passé entre le propriétaire et l’entreprise de maintenance.

La différence entre contrat d’entretien et contrôle technique

Pour bien comprendre, il faut d’abord commencer par distinguer l’entretien en tant que tel, régulier et qui sert à maintenir en bon état l’appareil, de ce que l’on appelle le contrôle technique qui vise à faire un point d’étape tous les 5 ans de l’ascenseur.

Pour filer la métaphore automobile le contrôle technique c’est l’équivalent du point de passage obligatoire des voitures (tous les deux ans) pour vérifier que tout est en ordre dans le véhicule et sinon lister les non-conformités.

Au contraire, l’entretien d’un ascenseur s’effectue en continu sur la vie de l’ascenseur et comporte a minima :

  • des opérations et vérifications périodiques et notamment une visite toutes les six semaines en vue de surveiller le fonctionnement de l’installation et effectuer les réglages nécessaires ;
  • des opérations occasionnelles telles que la réparation ou le remplacement des petites pièces de l’installation ou des mesures de sécurité spécifiques pour éliminer les dangers éventuels
  • en cas d’incident, les interventions pour dégager des personnes bloquées en cabine ainsi que le dépannage et la remise en fonctionnement normal de l’ascenseur.

Chez WeMaintain, on s’occupe de la maintenance de vos ascenseurs. Notre réactivité repose sur la densité et un technicien responsabilisé. La sécurité est assurée grâce à la communauté de professionnels et des outils adaptés.

Les points essentiels d’un bon contrat d’entretien

Les contrats d’entretien comportent de nombreuses clauses minimales listées par la réglementation. De quoi s’y perdre.

Le contenu des contrats d’entretien est encadré par la loi

WeMaintain vous liste les principaux points sur lesquels il faut faire attention et sur lesquels nous nous engageons à vous fournir une qualité de service et une transparence irréprochables grâce à notre interface de gestion de vos ascenseurs :

1) La durée du contrat (qui ne peut être inférieure à un an) et surtout les modalités de sa reconduction ou de sa résiliation.

La clause de résiliation doit indiquer les manquements graves du prestataire donnant lieu à la résiliation de plein droit du contrat.

Elle fixe également les conditions permettant de résilier le contrat lorsque de travaux importants. En clair, en cas de pièce importante à changer allant au-delà du contrat initial, si votre prestataire actuel vous soumet un devis trop élevé vous pouvez changer de prestataire.

N’oubliez pas également si vous êtes copropriétaires et que vous avez signé un contrat avec une clause de tacite reconduction annuelle, que la loi Chatel impose au prestataire d’informer le consommateur par écrit de la possibilité de ne pas reconduire le contrat qu’il a conclu.

Cette information doit intervenir au plus tôt trois mois et au plus tard un mois avant la date avant laquelle il est possible de résilier le contrat. À défaut, le «consommateur» peut mettre gratuitement un terme au contrat, à tout moment à compter de la date de reconduction.

2) Au début du contrat de maintenance, un état des lieux doit absolument être réalisé pour évaluer l’état de l’ascenseur.

Chez WeMaintain, cette première visite ou “pré-visite” est primordiale – mais gratuite. Réalisée par un technicien expert qui sera ultérieurement celui qui sera chargé de la maintenance, elle permet de prendre la mesure de l’état de l’ascenseur, de sa complexité ou non et permet d’établir le prix du contrat d’entretien.

Finies les mauvaises surprises et les visites faites par des commerciaux non-spécialistes qui débouchent ensuite sur des surcoûts et des changements de pièce non anticipés.

3) Les travaux hors-contrat. Malheureusement, il peut arriver des cas où des travaux lourds exceptionnels doivent être effectués pour remettre en état de bon fonctionnement et de sécurité l’ascenseur. On se retrouve souvent pris au piège face à un devis faramineux.

Chez WeMaintain, un tableau de bord vous fournit des informations dans des délais optimum sur les visites de maintenance et les coûts liés aux pièces détachées.

Pour en savoir plus : https://wemaintain.typeform.com/to/jJkcTK

Directeur du Développement @ WeMaintain

Rédiger une réponse:

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Pied-de-page du site