Rencontre avec Victoire qui nous raconte son parcours de fondatrice d'un Saas pour les galeries d'art à head of product chez Wemaintain.

Chez WeMaintain, la singularité de chacun est une valeur importante et la personnalité de chaque individu compte. Nous sommes convaincus que c’est grâce à la diversité des membres de notre équipe et de leurs expériences passées que nous obtenons collectivement de meilleurs résultats.

Victoire, peux-tu te présenter s'il te plaît ?

J’ai grandi à Paris, obtenu une maîtrise en droit public puis je me suis rendu compte que ce n’était pas ce que je voulais faire. J’avais besoin de travailler sur des sujets plus tangibles et j’avais des idées business sur lesquelles je souhaitais travailler. Je me suis donc orientée vers les entreprises.

J’aime la musique et j'assiste souvent à des concerts. J’aime aussi les voyages en sac à dos et bien sûr... tester de nouveaux produits!

Quand tu étais jeune que voulais-tu faire ?

Tout ! J’avais un rêve par jour et je voulais expérimenter plein de choses... Et je le fais encore !

C’est pourquoi travailler dans le produit est si épanouissant pour moi car ça implique de vraiment se mettre à la place des clients, mécaniciens et des personnes de l'équipe pour comprendre leurs besoins et leur habitudes...

Que faisais-tu avant WeMaintain?

Je gérais ma propre entreprise, Artset, une solution SaaS pour les galeries d’art qui leur permet de gérer leurs inventaires, le CRM et la facturation.

J’ai commencé à explorer le commerce de l’art lorsque j’étais étudiante, alors que j’aidais une galerie d’art à développer sa présence en ligne. J’ai ensuite créé un site de e-commerce pour cette galerie, que j’ai converti en marketplace quand davantage de marchands d’art ont exprimé la volonté de vendre leurs produits sur une plateforme en ligne.

En me basant sur mon expérience auprès des marchands d’art et leurs difficultés, mon observation a été que les outils actuels ne répondaient pas à ces points douloureux efficacement, j’ai donc décidé de faire évoluer mon produit. Deux pivots plus tard et beaucoup de sueur ont conduit à la création d'Artset.

J’ai géré Artset pendant trois ans en tant que fondatrice solo, en travaillant avec des freelances pour développer l’application. Ca a été une expérience assez intense et comme j'entreprenais pour la première fois, j’ai fait beaucoup d’erreurs (vous pouvez retrouver certains de mes apprentissages clés ici).

J'ai commencé depuis de ma cuisine, puis j'ai rejoint station F. C’était un environnement extrêmement stimulant et bénéfique pour rencontrer d’autres entrepreneurs et profiter de ressources et d’avantages tels qu'un accès plus facile aux investisseurs et aux conseils de la communauté. J’ai profité au maximum de ma présence là-bas et j’ai adoré.

Pourquoi avoir changé et décidé de rejoindre WeMaintain ?

Artset a été une grande expérience, mais j’ai réalisé que ce que j’aime vraiment faire c'est travailler exclusivement sur le produit, en laissant de côté la vente, la comptabilité, les levées de fonds...

J’avais entendu parler de WeMaintain par Barbara Vogel de Meraki qui m’avait dit que l’équipe était géniale. Une intro et c’était le coup de foudre !

Ce qui m’a convaincue, c’est que j’avais vraiment l’impression que les valeurs, l’équipe et les savoir-être étaient au cœur du processus d’entretien. J’ai également été attirée par les défis auxquels j’allais faire face : rivaliser avec un oligopole, construire et développer une équipe produit...

Cerise sur le gâteau : la politique en faveur des chiens. Quand j’ai vu Moira (la chienne d'un de nos dev ops) se promener dans les bureaux, j'ai su que ma place était ici !

Quel a été le plus grand "choc" pendant ce changement ?

Le plus grand choc au départ de WeMaintain a été de « sauter dans un train en plein mouvement ». C’était la première fois que je travaillais sur quelque chose que je n’avais pas initié. Ca a donc été un vrai défi pour moi d'appréhender et comprendre le "pourquoi" de toutes les décisions prises liées aux produits et de le prendre en compte pour la suite.

C’était d’autant plus difficile que l’industrie des ascenseurs et le marché de l'immobilier étaient nouveaux pour moi et qu’il y a déjà beaucoup d'acteurs présents sur le marché de la maintenance d'ascenseurs.

A l'inverse, qu'est-ce qui te plaît le plus?

Ce que j'aime le plus chez WeMaintain, ce sont les valeurs, l’équipe, la culture d'entreprise, la variété des produits et la grande ambition de l’équipe fondatrice.

?  Les valeurs : l'attention aux autres, la détermination et la singularité

J’ai été frappée de voir à quel point les valeurs sont tangibles, et cela dès les premiers entretiens :  le process, les questions posées, sur quoi se fonde les décisions prises...

❤️  L’équipe

Ma dose quotidienne d'attention, de détermination et de singularité.

Réunion produit/design : 12ème jour du confinement

?  Une culture basée sur la confiance

Nous avons une forte culture basée sur la confiance entre collaborateurs. Par exemple, nous pouvons travailler n’importe quand et n’importe où tant que le travail est fait.

Cette confiance est un véritable pilier chez WeMaintain qui permet de donner de l’autonomie et de la transparence à chacun et d'évoluer dans un environnement de travail agréable.

En passant d’entrepreneuse à salariée, je craignais de souffrir d’un manque d’autonomie, mais j’ai vite compris que cela ne serait pas un problème.

Ce que j’aime aussi, c’est la transparence des fondateurs à l’égard des décisions stratégiques et des relations avec les investisseurs. N’importe qui peut avoir accès à une vue d’ensemble de ce qui se passe, ce qui est extrêmement utile pour pouvoir aligner l’exécution à la vision et la stratégie.

?  La variété des produits

Ce que je trouve stimulant dans le produit chez WeMaintain, c'est la variété d'expériences qu'implique les ascenseurs.

De l’expérience sur le terrain à l’expérience client (B2B et B2C) en passant par l’expérience de l’utilisateur final, je n'ai pas le temps de m’ennuyer !

Le principal défi ici est plutôt de rester concentrée sur les priorités tout en faisant face à l'enthousiasme et l’ambition énergisante de l’équipe fondatrice. ?

Que ferais-tu si tu n'étais pas chez WeMaintain ?

Du produit, mon seul et unique amour ! Dans une start-up early stage ou en tant que cofondatrice.

Si tu devais convaincre quelqu'un de travailler chez WeMaintain, qu'est-ce que tu dirais ?

Je lui conseillerais de lire ce qui précède et de m'envoyer un mail à victoire@wemaintain.com pour tout renseignement supplémentaire :)